La bonne tenue des secteurs miniers et bois ainsi que la mise en service des ports de GsezOlam boostent les activités portuaires au Gabon

Une Transports & Logistique
mardi, 24 septembre 2019 16:27
La bonne tenue des secteurs miniers et bois ainsi que la mise en service des ports de GsezOlam boostent les activités portuaires au Gabon

(Le Nouveau Gabon) - La reprise de l’économie nationale a contribué à l’amélioration des indicateurs dans les différents ports du pays en 2018. En effet, les mouvements de bateaux se sont accrus de 6%.

De même, le volume global de marchandises manipulées dans les différents ports a augmenté de 11,9% pour se situer à 11,6 millions de tonnes en 2018 contre 10,3 millions en 2017. Ces résultats sont tributaires de la  bonne tenue des mines et des industries du bois, ainsi qu’à la mise en service des ports de GsezOlam.

Au niveau du port d’Owendo, les mouvements des bateaux ont progressé de 31,9% à 1008 rotations. De même, le volume global de marchandises manipulées s’est établi à 7,9 millions de tonnes, en hausse de 20,6% par rapport à 2017, en raison de la bonne tenue de tous les produits.

Néanmoins, l’activité dans cette zone a été perturbée par les travaux de dragage réalisés pendant près de deux mois (quatrième trimestre), empêchant l’accueil des navires au-delà d’un certain volume. En effet, suite au phénomène d’envasement de la zone portuaire, les bateaux d’un tirant d’eau supérieur à 10 m ne pouvaient plus y accoster.

A Port-Gentil, l’activité s’est caractérisée par des contreperformances en 2018. Ainsi, malgré la hausse des mouvements de bateaux de 13,6%, le volume global de marchandises manipulées a chuté de 28,3% pour se situer à 205 355 tonnes contre 286 251 tonnes en 2017, en raison du repli des expéditions de bois débités et des autres marchandises.

Au niveau du port Môle de Libreville, l’activité consolidée avec les Beachs de Libreville (Barracuda et Acae pour le transport du sable et gravier) a été morose en 2018. En effet, les mouvements des bateaux et le volume global des marchandises ont fléchi respectivement de 26,8% et de 56,7% pour s’établir à 575 mouvements et 769 241 tonnes.

Quant aux ports cargo et minéralier d’Olam, les performances réalisées en 2018 montrent un regain d’activité avec une forte hausse des mouvements de bateaux (+88,5%) à 115 rotations en 2018. Parallèlement, le volume global de marchandises manipulées a progressé de 56,6% pour atteindre près de 2,7 millions de tonnes en 2018.

Stéphane Billé

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.