Le maire de Libreville, Léandre Zue, promet d’intensifier la lutte contre les commerces installés hors des marchés

Gouvernance
mercredi, 06 novembre 2019 19:13
Le maire de Libreville, Léandre Zue, promet d’intensifier la lutte contre les commerces installés hors des marchés

(Le Nouveau Gabon) - Au cours d’un déjeuner de presse, organisé le 30 octobre, Léandre Zue (photo), le premier magistrat de la commune de Libreville et son équipe ont fait un bilan à mi-parcours, de leur gouvernance, sept mois après leur prise de fonction.

Exprimant sa satisfaction quant à son action, l’équipe a, en outre, indiqué qu’elle entendait poursuivre cette dynamique, afin de répondre aux attentes des plus hautes autorités et des populations, à savoir : rendre la capitale gabonaise moderne et écologique.

Tous les dossiers relevant du report de la commune de Libreville ont été ainsi passés au peigne fin. Sur la question de l’insalubrité et la gestion des marchés, deux dossiers qui suscitent une vague de mécontentement et l’indignation des populations et principalement, des opérateurs économiques, Léandre Zue a marqué sa détermination à aller au bout de son action.

« Dans chaque pays, il y a des règles que nous devons respecter. Les commerçantes doivent vendre au marché parce que les marchés ont été construits à cet effet. Ce qui est sûr c’est que nous allons continuer, mais plus fort qu’avant pour qu’elles puissent regagner les marchés », a-t-il réagi.

Pour ce qui est de la gestion des ordures dans la commune de Libreville, l’homme a un schéma bien tracé. « Dans notre plan d’action, nous avons prévu une société pour deux arrondissements, c’est-à-dire dans mon entendement, une seule société ne peut pas valablement nettoyer Libreville, collecter les ordures dans Libreville. Pour ce qui concerne Averda, je pense que c’est un dossier clos », a-t-il indiqué.

De son avis, « l’objectif principal de la nouvelle équipe municipale de la commune de Libreville est de répondre aux attentes des plus hautes autorités, à savoir : faire de notre belle capitale, une cité moderne et écologique. Toute chose essentielle pour notre devenir en tant que Gabonais et en tant que peuple de la planète terre ».

Au demeurant, en sept mois, la nouvelle équipe revendique plusieurs actions à son actif. L’on cite par exemple, l’embellissement des monuments public, l’entretien et la construction des routes communales pouvant désengorger la capitale des multiples embouteillages aux heures de pointe, la construction d’un nouveau cimetière municipal, la construction d’autres structures sanitaires municipales, la construction de préprimaires municipaux, les collèges et lycées municipaux, des parcs et loisirs, la construction d’aires de jeux inexistantes.

Stéphane Billé

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.