La Cemac se prescrit plus de clarté dans le processus d’élaboration de son budget

Gestion Publique
mercredi, 06 novembre 2019 12:36
La Cemac se prescrit plus de clarté dans le processus d’élaboration de son budget

(Le Nouveau Gabon) - Du 31 octobre au 2 novembre 2019, Yaoundé la capitale du Cameroun a abrité les travaux de la 34e session du Comité inter-États de la zone Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad).

Ces assises se sont soldées par l’adoption du projet de budget (88 230 068 283 FCFA) de toutes les institutions, organes, institutions spécialisées et agence d’exécution de la Cemac pour l’exercice 2020.

Toutefois, après l’adoption du projet de budget, les membres du Comité inter-États ont tenu à consigner noir sur blanc les recommandations qui devront servir à la Commission de la Cemac pour les prochaines sessions. « La première catégorie d’amendements est relative aux recommandations de court terme, en vue d’améliorer toute information sur le budget en prélude au prochain Conseil des ministres », indique la Commission de la Cemac. S’agissant de la seconde catégorie des recommandations, elle porte sur les améliorations futures à apporter du processus de l’élaboration du budget jusqu’à sa présentation aux instances décisionnelles.

Enfin, s’agissant de la taxe communautaire d’intégration (TCI), le Comité inter-États a recommandé à la Commission de la Cemac de produire un tableau du montant de la TCI ventilé par pays, ainsi que l’état des arriérés par pays. Dans le même ordre d’idées, le Comité inter-États a également recommandé que les financements extérieurs fassent l’objet d’une présentation détaillée.

S.A.

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.