Budget, vision stratégique, cadre d’intervention des organes… : la Cemac définit ses priorités pour 2020

Gestion Publique
samedi, 02 novembre 2019 16:51
Budget, vision stratégique, cadre d’intervention des organes… : la Cemac définit ses priorités pour 2020

Budget 2020, vision stratégique, amélioration du cadre d’intervention des organes de la communauté, l’agenda de la 34e session du Comité inter-États de l’Union économique de l’Afrique centrale (UEAC), qui se tient depuis le 31 octobre, et ce jusqu’au 2 novembre 2019, est bien chargé.

À l’ouverture des travaux, les deux principaux intervenants, le président du Comité inter-États, le Camerounais Charles Assamba Ondogo, et le président de la Commission de la Cemac, le Gabonais Daniel Ona Ondo, ont tous relevé la nécessité d’impulser un nouveau souffle pour un fonctionnement optimal de la Cemac.

De son côté, Charles Assamba Ondogo a réitéré l’accélération du processus d’intégration, la diversification des économies ainsi que la consolidation des équilibres macroéconomiques en vue de booster les performances de la sous-région, « en ce moment où le monde en général et l’Afrique en particulier, connaissent de profonds bouleversements ». Occasion, pour lui, de lancer une invite à la Commission de la Cemac et au secrétariat exécutif de la CEEAC d’ouvrir rapidement des discussions, en vue de la mise en œuvre de l’Accord portant création de la zone de libre-échange continentale africaine.

Le Pr Daniel Ona Ondo a, quant à lui, remis au goût du jour, les sempiternelles pesanteurs liées au recouvrement de la Taxe communautaire d’intégration (TCI). Selon lui, elle demeure le talon d’Achille du financement des institutions communautaires. « À la fin septembre 2019, la TCI n’a été recouvrée qu’à hauteur de 46%. En moyenne depuis plusieurs années, elle n’a guère dépassé le niveau de 40% », a-t-il déploré.

Stéphane Billé

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.