Orabank Gabon édifie ses clients sur la nouvelle réglementation de change de la Cemac

Banque
mardi, 10 septembre 2019 12:02
Orabank Gabon édifie ses clients sur la nouvelle réglementation de change de la Cemac

(Le Nouveau Gabon) - Il y a quelques mois, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) a décidé d’encadrer les opérations de paiement et de retrait dans les guichets et terminaux à l’extérieur de la Cemac à 5 millions de FCFA par personne et par voyage. Objectif affiché : la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme. Face aux interrogations de sa clientèle, Orabank Gabon a tenu à apporter des éclairages afin d’évacuer les inquiétudes et d’apaiser les uns et les autres.

« Il n’y a en réalité aucun plafonnement des transactions ou de paiements pour les résidents ou les non-résidents », souligne Edmond Adokou, responsable groupe actif et directeur de la trésorerie à Orabank Gabon, cité par la presse locale. « Le client, poursuit-il, est libre de faire ses transactions mêmes au-delà de 5 millions de FCFA à partir du moment où il fournit les supports qui attestent de l’effectivité de son opération », précise-t-il. D’après ses explications, « la banque centrale veut simplement éviter de sortir des devises sans justificatifs ». 

En plus des paiements et des retraits, la banque centrale régule également les paiements en ligne. Elle précise que pour toute opération de paiement ou de retrait dépassant les 5 millions de FCFA, il faudra respecter deux conditions : « la justification à priori ou a posteriori des montants sollicités, s’agissant des voyages et, pour les achats des biens et services, la justification a priori ou a posteriori de la transaction et, le cas échéant, la domiciliation de l’opération ».

PcA

 
Nos derniers articles

Pour nous contacter: c o n t a c t [@] nouveaugabon . c o m

Please publish modules in offcanvas position.